Je vois Dieu… TOUS LES JOURS

Image par Ujjaini Basu
(Le doodle ci-dessus représente une silhouette, représentative de l'humanité, trempée dans les rayons du soleil, la source éternelle d'énergie qui soutient la vie sur Terre. Le soleil se lève chaque jour, dissipant les ténèbres et renouvelant la vie sur la planète.)

Tout en contemplant la notion de Dieu, les êtres humains prennent généralement l'une des deux positions absolues, soit celle d'un Théiste, qui croit en l'existence de Dieu, en particulier, en l'existence d'un Créateur qui intervient dans l'univers, soit celle d'un Athée, une personne qui ne croit pas ou manque de croire en l'existence de Dieu. Pourtant, il existe une troisième position qui est prise par un Agnostique, une personne qui croit que rien n'est connu ou peut être connu de l'existence ou de la nature de Dieu. Il est à noter que, alors que les théistes et les athées défendent catégoriquement des positions, l'Agnostic est davantage un questionneur, un chercheur ou un analyste. J'ai toujours été un agnostique avoué, refusant d'accepter tout ce que la science ne peut expliquer, mais je ne peux pas nier que j'ai souvent été intrigué par la possibilité de la présence d'une force surnaturelle quelque part dans l'univers. Mais, avec le dévoilement des premières photos du Black Hole il y a quelques jours, j'ai soudain été submergé par une prise de conscience brutale: «J'ai vu Dieu et je le vois tous les jours!»

L'image du Black Hole renforce ma foi dans la théorie de la relativité, proposée en 1905 par le génie Albert Einstein. Sa théorie de la relativité générale propose qu'il existe des trous noirs et que chacun de ces monstres gravitationnels a un horizon d'événement - un point de non-retour au-delà duquel rien, pas même la lumière, ne peut s'échapper. De plus, l'horizon des événements devrait être à peu près circulaire et d'une taille prévisible, qui dépend de la masse du trou noir.

Et c'est exactement ce que nous voyons dans les images récemment dévoilées prises par le télescope Event Horizon, qui montrent la silhouette du trou noir super massif au cœur de M87, une galaxie elliptique géante située à 55 millions d'années-lumière de la Terre.

Je considère le trou noir comme une source d'énergie négative car il a un horizon d'événements qui fonctionne comme un point de non-retour. À cet égard, le Black Hole joue le rôle du Destroyer. D'un autre côté, je considère le Soleil comme une source d'énergie positive pour une graine qui fleurit dans un semis uniquement lorsque la première y est exposée. C'est la principale source d'énergie qui fait de la Terre une planète habitable. À cet égard, le Soleil joue le rôle du Créateur.

La volonté de Dieu règne en ce qui concerne la création et la destruction de la vie sur Terre. Les deux versets suivants de la Bible établissent Dieu comme le Créateur et le Destructeur respectivement:

Ésaïe 40:28

«Tu ne sais pas? Tu n'as pas entendu? Le Seigneur est le Dieu éternel, le Créateur des extrémités de la terre. Il ne s'évanouit pas et ne se lasse pas; sa compréhension est insondable. "

Daniel 8:24

«Sa puissance sera puissante, mais pas par sa propre puissance, et il détruira à un degré extraordinaire et prospérera et accomplira sa volonté; Il détruira les hommes puissants et le peuple saint. »

Par conséquent, je considère l'énergie comme une manifestation de Dieu. La nature de l'énergie est en phase avec la notion universelle de Dieu dans le sens où elle est également éternelle. Selon la loi de conservation de l'énergie, l'énergie ne peut être ni créée ni détruite mais ne peut être transformée que d'une forme à une autre.

La théorie du Big Bang est un effort pour expliquer ce qui s'est passé au tout début de notre univers. Les découvertes en astronomie et en physique ont montré hors de tout doute raisonnable que notre univers avait en fait un début. Avant ce moment, il n'y avait rien; pendant et après ce moment, il y avait quelque chose: notre univers, qui est en constante expansion. Le verset suivant de la Bible accepte cette découverte scientifique en ce qu'elle se réfère à l'étirement des cieux à la volonté de Dieu et l'énergie, à mon avis, est une manifestation de Dieu:

Jérémie 51:15

«C'est lui qui a fait la terre par sa puissance, qui a établi le monde par sa sagesse et par sa compréhension a étendu les cieux.»

L'importance de l'énergie a été évoquée dans les Vedas, les livres de connaissances de l'Inde ancienne qui remontent à environ 6000 ans. Vastu Shastra, la science de l'architecture indienne, fait partie intégrante des Vedas. Grâce à la pénitence et à la méditation, les yogis de cette période ont acquis des réponses à leurs questions, supposées provenir de l'esprit cosmique lui-même. Par conséquent, les Védas sont crédités de la promulgation de la connaissance divine. Les principes sous-jacents de cette science étaient basés uniquement sur l'effet des rayons du soleil à différents moments de la journée. Les observations n'ont été partagées qu'après un examen approfondi de la situation. Les applications de Vastu Shastra peuvent être vues dans les villes de Mohenjo Daro et Harappa. Cependant, malgré l'aspect scientifique de Vastu Shastra, souvent les profanes se perdent dans la divinité des personnages qui élucident les enseignements scientifiques complexes des yogis. Ainsi, ils finissent par être obsédés par Lord Varuna (Dieu des océans) et la déesse Lakshmi (déesse de la richesse), sans tenir compte de la situation dans son ensemble.

La civilisation égyptienne a également une perspective remarquable à offrir sur l'énergie. Les Égyptiens considéraient leurs pharaons comme les fils de Ra, le Dieu Soleil. Cette croyance en dit long sur leur foi en l'énergie éternelle du Soleil! Ils ont construit des pyramides pour enterrer leurs pharaons décédés et l'ont équipé de fournitures pour les préparer à leur vie après la mort. Mais pourquoi ont-ils préféré une forme pyramidale à toute autre forme géométrique pour construire leurs tombes?

Pour obtenir la réponse à cette question, considérons l'exemple de la Grande Pyramide de Gizeh. Apparemment, il existe une corrélation obscure entre les trois principales étoiles de la Constellation d'Orion, vénérées par les Égyptiens, et les trois principales pyramides du plateau de Gizeh. Les pyramides de Gizeh sont un parfait exemple d'alignement sacré car on pense qu'elles forment une carte en trois dimensions des trois principales étoiles d'Orion au sol. Il s'avère que les constructeurs des Pyramides se sont assurés d'imiter la constellation au mieux de leurs capacités.C'est pourquoi, lors de la construction des Pyramides, ils ont pris en compte la luminosité et l'emplacement des trois principales étoiles d'Orion. On pense également que l'âme se rendrait dans l'au-delà, le champ de roseaux, du sommet de la pyramide et, si elle le voulait, pourrait facilement retourner sur terre (le haut sommet de la pyramide servirait de balise que l'âme reconnaîtrait). Cette idée peut sembler non scientifique au début, mais il est possible que des radiations, de grande longueur d'onde, soient émises dans l'espace pour établir une connexion interstellaire! L'extrait suivant d'un article, publié dans Phys.Org, par Anastasia Komarova, de l'Université ITMO, fournit des preuves qui peuvent conduire à cette possibilité:

Un groupe de recherche international a appliqué des méthodes de physique théorique pour étudier la réponse électromagnétique de la Grande Pyramide aux ondes radio. Les scientifiques ont prédit que dans des conditions de résonance, la pyramide peut concentrer l'énergie électromagnétique dans ses chambres internes et sous la base. Le groupe de recherche prévoit d'utiliser ces résultats théoriques pour concevoir des nanoparticules capables de reproduire des effets similaires dans la gamme optique. De telles nanoparticules peuvent être utilisées, par exemple, pour développer des capteurs et des cellules solaires très efficaces. L'étude a été publiée dans le Journal of Applied Physics.

Les institutions religieuses et les prêtres mettent souvent l'accent sur l'idée que Dieu habite en nous. Il est vrai que Dieu habite en nous parce que l'énergie, une manifestation de Dieu, réside en nous. Dieu aussi riposte: il provoque des tremblements de terre quand l'homme les induit. Le verset suivant de la Bible corrobore cette idée:

Jérémie 10:10

Mais le Seigneur est le vrai Dieu; il est le Dieu vivant et le roi éternel. A sa colère, la terre tremble et les nations ne peuvent supporter son indignation.

Il est intéressant de noter comment l'énergie, libérée sous forme d'ondes sous l'effet du stress (au bord des plaques tectoniques en mouvement) surmontant le frottement, parcourt la croûte terrestre et provoque le tremblement que nous ressentons. Les catastrophes naturelles, telles que les éruptions volcaniques, et les phénomènes d'origine humaine, tels que le réchauffement climatique, ne font pas de distinction entre le bien et le mal tout en faisant des morts. Cela prouve en outre que Dieu, tel que proposé par les chefs religieux, ne rend pas de jugement basé sur la moralité des âmes mais l'énergie, en tant que manifestation de Dieu, exige son dû.