Un système de restauration du cerveau explore le territoire brumeux entre le fait d'être mort ou vivant

Une expérience qui a restauré la fonction cellulaire du cerveau des porcs quelques heures après la mort pourrait faire progresser la recherche en neurosciences.

Les cellules cérébrales d’une partie du cerveau d’un porc - neurones (vert) et astrocytes (rouge) - se désintègrent 10 heures après la mort (gauche) à moins d’être récupérées avec une technologie de perfusion appelée BrainEx (droite). Photo: Stefano G. Daniele et Zvonimir Vrselja, Laboratoire Sestan et École de médecine de Yale

Par Simon Makin